1, montée du Portal - 06390 Coaraze
Accueil Recherche Votre panier Valider votre commande Conditions de vente Nous contacter
Les librairies partenaires
Votre compte client
Pour accéder à votre compte, veuillez vous identifier :
E-mail :
Mot de passe :
Pour recevoir notre lettre d'information
e-mail :
Vers le site Compoir du livre SPE
Presse

Revue de presse Bookchin
Écologie ou catastrophe, la vie de Murray Bookchin de Janet Biehl

 

 

La revue BALLAST (août 2018) par Max Leroy
Voilà, traduite de l’anglais, la première biographie du père du municipalisme libertaire : une somme (plus de 600 pages) et une subjectivité assumée (l’auteure a été sa compagne). Bookchin fut, dit-elle, un « animal politique » ; cet épithète conduit dès lors le texte à s’attacher au parcours idéologique du natif de New York, décédé en 2006. Jeune marxiste-léniniste et tribun du Parti communiste, il tombe un jour sur Hommage à la Catalogne d’Orwell et, tout à sa détestation grandissante du stalinisme, en vient à se dire que les anarchistes ne peuvent « avoir tort »…
Lire la suite

 

La revue Psikopat (septembre 2018) par Jean-Luc Coudray
(…) L'utopie d'aujourd'hui, c'est simplement le contraire de ce que font les hommes politiques. C'est l'arrêt de la croissance, l'oubli de la dette, le revenu universel payé par le travail des machines. Murray Bookchin, inventeur de l'écologie sociale aux États-Unis, nous propose d'éradiquer les métropoles géantes, lieux marchands, impersonnels et destructeurs, pour revenir aux petites villes à taille humaine. Il remarque que les villes à échelle humaine ont toujours été des lieux de contre-pouvoir et le départ des révolutions… Lire l'article complet

 

La revue Basilic (septembre 2018) par Vincent Gerber
Souvent méconnue, la vie des auteurs se révèle, parfois, aussi passionnante que leur œuvre. Celle de Murray Bookchin (1921-2006), anarchiste et pionnier de l’écologie politique, rentre en tout cas dans cette catégorie. Peu après sa mort, sa compagne Janet Biehl, qui l’a accompagné durant plus d’une décennie, a retroussé ses manches pour tenter de retracer aussi fidèlement que possible son parcours militant. Il en ressort un travail de mémoire remarquable, allant bien au-delà de la vie de Bookchin elle-même. De l’exil de ses parents russes à New York au début du 20ème siècle jusqu’à son décès en 2006, c’est presque toute l’histoire contemporaine et des mouvements radicaux occidentaux qui se contemple.… Lire la suite

 

Le site Fahrenheit 451 (14 septembre 2018) par Ernest London
(…) Cette biographie s’attache à rapporter les événements marquants qui ont constitué le parcours de Murray Bookchin, son existence faite d’engagements, permettant de saisir l’évolution de sa pensée dans sa complexité. Une présentation sérieuse de ses théories se mêle au récit, mises en regard des influences et rencontres nombreuses, des combats dans lesquels il a pu les défendre. Son constat que l’écologie peut offrir une alternative au capitalisme à condition qu’elle n’omette pas les rapports de domination, ne peut que nous intéresser ; ses réflexions et ses propositions sur les fins et les moyens, parce qu’elles s’attaquent au système dans sa globalité, ne peuvent qu’alimenter nos débats. Une excellente introduction à l’oeuvre théorique de Murray Bookchin qui mérite clairement d’être mieux connue, d’autant qu’elle inspire en ce moment même le confédéralisme démocratique mis en application au Rojava. Lire l'article complet

La Voie du jaguar (8 novembre 2018) par Ernest London
Même article que sur le site Fahrenheit 451

 

Le site Reporterre (27 octobre 2018) par Ernest London
Murray Bookchin (1921-2006) était un militant écologiste étasunien, théoricien de l’écologie sociale et du municipalisme libertaire. Janet Biehl, collaboratrice et compagne de ses dernières années, fidèle à sa promesse, retrace sa vie tout en présentant son importante œuvre théorique dans « Écologie ou Catastrophe ».
La grand-mère maternelle de Murray Bookchin, Russe réfugiée à New-York en 1913 l’influença très tôt par ses récits. En août 1927, après l’exécution de Sacco et Vanzetti, elle lui dira : « Voilà ce que le capitalisme fait aux hommes ! N’oublie jamais. »
Lire l'article complet

 

La Décroissance (N°154 novembre 2018) par Jean-Luc Coudray
Cette biographie de Murray Bookchin, retrace le parcours intellectuel et militant de ce fondateur de l'écologie sociale aux USA. À la fois théoricien et homme d'action, Bookchin était d'un optimisme irrémédiable. Issu de la pensée marxiste qu'il dépassa, il associa la domination sociale et la domination de la nature. Anticapitaliste, il rejeta toute forme de centralisation, de hierarchisation et d'exploitation, pour une démocratie participative au travers du municipalisme libertaire. Lire l'article complet

 

Radio Zinzine (émission Un livre un jour) interview de Jean Princivalle. Écouter ici.

 

L'Humanité (8 novembre 2018) par Didier Pinaud
Murray Bookchin, le défricheur. Ce livre nous invite à suivre les pas du penseur du municipalisme libertaire et de l'écologie sociale. C'est l'un ou l'autre : écologie ou catastrophe. Mais ça n'est pas une raison suffisante pour employer un ton apocalyptique en politique. Murray Bookchin (1921-2006) a alerté l'opinion sur les atteintes portées à la planète dès les années 1960… Lire l'article complet

 

Le MEDIA Presse (6 décembre 2018) par Kévin Boucaud-Victoire
La gestion démocratique de la ville pourrait-elle être une solution à la crise écologique, au capitalisme, mais aussi au sexisme et au racisme ? C’était en tout cas la thèse de Murray Bookchin, anarchiste américain important, dont la biographie rédigée par sa seconde épouse, Janet Biehl (Écologie ou catastrophique : La vie de Murray Bookchin, L’amourier), vient d’être traduite.
Les tentatives d’utopies sociales sont rares à l’heure du capitalisme mondialisé triomphant. Outre le zapatisme, qui a fêté ses 24 ans cette année, c’est le Rojava qui attire l’attention.
Lire l'article complet

 

MEDIAPART (18 décembre 2018) par Didier Harpages
Humaniste, penseur radical, anarchiste, communaliste, fondateur de l’écologie sociale, Murray Bookchin accompagna les mouvements de la Nouvelle gauche et de l’écologie aux Etats-Unis. Janet Biehl, sa compagne et sa plus proche collaboratrice durant les vingt dernières années de sa vie, propose une biographie permettant de découvrir l’œuvre de Bookchin. […]
Face à la confluence des crises écologique et sociale, qu’appréhendait scrupuleusement Murray Bookchin et qui menace aujourd’hui l’équilibre du monde, nous serions sans doute bien inspirés de proclamer, paraphrasant de la sorte les situationnistes de mai 1968 avec qui cet objecteur de croissance, optimiste volontariste s’était pourtant fâché : "Soyons réalistes, exigeons l’impossible sans quoi nous aurons l’impensable !’’  Lire l'article complet

Site e-commerce par Raynette.