1, montée du Portal - 06390 Coaraze
Accueil Recherche Votre panier Valider votre commande Conditions de vente Nous contacter
Les librairies partenaires
Votre compte client
Pour accéder à votre compte, veuillez vous identifier :
E-mail :
Mot de passe :
Pour recevoir notre lettre d'information
e-mail :
Vers le site Compoir du livre SPE

Les collections > Thoth

Il n'est plus d'étrangersCatherine Leblanc
Il n'est plus d'étrangers
Prix : 12,00 € 11,40
Quantité :
EAN : 9782364180307
Format 10 x 20 centimètres
84 pages.
Couverture quadrichromie
Reliure dos carré collé
Collection “ Thoth ”
ISSN 1625-9173
Dépôt légal 4e trimestre 2015
 

Biographie et bibliographie de l'auteur

 

Propos du livre

Composé de portraits bien souvent surprenants, ce livre est comme un miroir tendu à nos contemporains.
Des visages, des gestes, des paroles ou des silences, surgissent d’une attention à l’autre, d’une recherche de la lumière propre à chacun. Catherine Leblanc dresse ici des croquis révélant à la fois contradictions et unité, sagesse et fureur de vivre.
Textes brefs animés d’une forte présence d’où émane le sentiment profond que rien ne nous est étranger.

Extraits

Une ombre

Dans le flot des passants, il se faufile et ne dérange personne. Furtif, rapide, il remonte la rue piétonne. Il se déplace sans se faire remarquer, l’homme est une ombre. Si discret, si banal qu’il semble à peine exister. Il va seul, les mâchoires serrées. Il porte sa vie. Il la porte sur les pavés, le long des murs. Il la porte au fond des rues. Il la porte clandestinement, comme une grenade.


Passage piéton

Elle est vieille et pliée, elle marche sur la route. Elle avance à petits pas, sur les lignes blanches, au milieu du tremblement des phares. Elle va vers le trottoir. Elle tient son sac, elle suit les lignes, ne ralentit pas, ne lève pas la tête, va vers le trottoir. Elle est noire. Elle traverse avec attention la minute qui passe.


Un gentil garçon

Il se lave les mains. Il dit bonjour à la dame, merci au monsieur. Il est sage comme une image. Une image. Il est poli avec ses voisins. Ne se fâche avec personne. Il craint son père, se méfie de lui. Il prête ses jeux et tape sa sœur en cachette. Il écoute ses profs. Et s’ennuie. Il attend. Demain. Il ne dit rien. De­main. Il rentre, fait ses leçons, regarde la télé, dîne. Il dit bonsoir. Il monte se coucher. Il est dans son lit. Il ne dort pas. Il regarde le plafond. Il est traversé par une pensée. Qu’ils crèvent. Tous.



Lire un autre extrait

Presse
> Article de Jeanne Bastide dans le Basilic N°52
> Article de Jean-Pierre Longre sur son blog le 23 décembre 2015
> Note de Michel Diaz, écrivain, dans la revue L'Iresuthe N°37 d'avril 2016
> Article de Lois Lowry sur le blog Le Monde de Mirontaine le 4 janvier 2016

Site e-commerce par Raynette.