1, montée du Portal - 06390 Coaraze
Accueil Recherche Votre panier Valider votre commande Conditions de vente Nous contacter
Les librairies partenaires
Votre compte client
Pour accéder à votre compte, veuillez vous identifier :
E-mail :
Mot de passe :
Pour recevoir notre lettre d'information
e-mail :
Vers le site Compoir du livre SPE

Les auteurs

Jacques Ancet
Jacques Ancet
Prix : 0,00
Quantité :
 

Ouvrages chez L'Amourier

Comme si de rien

L'auteur

Jacques Ancet est né à Lyon en 1942 et vit près d'Annecy.
Pour discrète qu’elle soit, sa voix porte loin, balayant de nombreux territoires. Poète, il est l’auteur d’une bonne trentaine de livres. Il a obtenu en 2009 le prix Apollinaire pour L’Identité obscure. Essayiste, on lui doit entre autre un Luis Cernuda aux éditions Seghers en 1972, un Bernard Noël ou l’éclaircie chez Opale en 2002, Chutes (Tome I, II, III, IV) chez Alidades, La Voix de la mer et L’Amitié des voix chez Publie.net. Prosateur avec les quatre volumes d’Obéissance au vent écrits entre 1974 et 1984, dont les deux derniers Le Silence des chiens et La Tendresse, viennent d’être récemment réédités chez publie.net, avec son roman Le Dénouement (Opales/Pleine Page, 2001), avec Image et récit de l’arbre et des saisons (André Dimanche, 2002), avec La ligne de crête aux éditions Tertium en 2007, il est aussi l’incomparable traducteur des poètes de langue espagnole : le mystique Saint Jean de la croix ; le baroque Franscisco de Quevedo et le non moins baroque Ramón Gómez de la Serna ;  le Nobel Vicente Aleixandre ; et José Ángel Valente, Antonio Gamoneda, Andrés Sánchez Robayna et les argentins, Alejandra Pizarnik, Jorge Luis Borges, Juan Gelman, et d’autres encore...
Une œuvre donc abondante et importante. Précieuse oserais-je dire tant elle occupe une place originale dans le panorama de la poésie française contemporaine. En retrait, étrangère aux tourbillons des modes, fidèle à une démarche obstinée et endurante  qui voit son écriture rôder sur les crêtes, tutoyer les lisières, frôler les bords mal assurés des genres, toute tendue « vers ce lieu sans lieu où quelque chose s’achève et commence à la fois. Territoire vide – nu – où postures et costumes s’évaporent dans la nudité du non savoir » (entretien avec Serge Martin, revue Nu(e) N°37, 2007).  Alain Freixe
Comme si de rien est son premier livre publié par L’Amourier éditions.

Lire l’entretien complet de l’auteur avec Alain Freixe dont un extrait est paru dans le Basilic de mai 2012 (N°41)

Bibliographie
Poésie

Le Songe et la Blessure, éd. Plein Chant, 1972 & 1974 (épuisé)
Silence corps chemin, éd. Thomas, 1973 & 1975, éd. Mont Analogue, 1996
L'Autre pays, éd. Plein Chant, 1975 (épuisé)

Courbe du temps
, Genève, 1975 (épuisé)
Avant l'absence
, éd. Éliane Vernay, Genève, 1979 (épuisé)

Lisières
, éd. Dominique Bedou, 1985 (épuisé)

De l'obstinée possibilité de la lumière
, éd. Éliane Vernay, Genève, 1988 (épuisé)
Sous la montagne
, Éd. Messidor, 1992 (épuisé)

Le Bruit du monde
, éd. Paroles d'aube, 1993 (épuisé)
La Chambre vide
, éd. Lettres Vives, 1995
À Schubert et autres élégies
, éd. Paroles d’Aube, 1997 (épuisé)

L'Imperceptible
, éd. Lettres Vives, 1998

Vingt-quatre heures, l’été
, éd. Lettre Vives 2000
La Cour du cœur
, éd. Tarabuste 2000

Le Jour n’en finit pas
, éd. Lettres Vives, 2001
On cherche quelqu’un
, éd. Dana, 2002
La Brûlure
, éd. Lettres Vives, 2002
Le Fil de la joie
, éd. La Porte, 2003
La Dernière phrase
, éd. Lettres Vives, 2004
Sur le fil
, éd. Tarabuste, 2004
Un morceau de lumière
, éd. Voix d’encre, 2005
Diptyque avec une ombre
, éd. Arfuyen, 2005
N’importe où
, éd. La Porte, 2006
L’Heure de cendre
, éd. Opales, 2006
Entre corps et pensée
, Anthologie d’Yves Charnet, éd. L’idée bleue/Ecrits des Forges, 2007
L'Orage vient
, éd. La Porte, 2009
Journal de l’air
, éd. Arfuyen, 2008
L’Identité obscure
, éd. Lettres Vives, 2009
Portrait du jour
, éd. La Porte, 2010
Puisqu’il est ce silence
, éd. Lettres Vives, 2010
Les Morceaux de l’image
, avec Colette Deblé, éd. Ficelle, 2010
Chronique d’un égarement
, éd. Lettres Vives 2011
Portrait d’une ombre
, éd. Po&psy, Erès, 2011
Les travaux de l’infime
, éd. Po&psy, in extenso, Erès, 2012

Prix de poésie Charles Vildrac de la Société des Gens de Lettres, 2006, Prix Heredia de l’Académie Française, 2006, Prix Apollinaire, 2009.

Proses

Obéissance au vent
I – L'Incessant
, éd. Flammarion, 1979
II – La Mémoire des visages, éd. Flammarion, 1983
III – Le Silence des chiens, éd. Ubacs, 1990, rééd. Publie.net, 2009
IV – La Tendresse, éd. Mont Analogue, 1997, rééd. Publie.net, 2011
Le Dénouement, éd. Opales, 2001
Image et récit de l'arbre et des saisons
, éd. André Dimanche, 2002
La Ligne de crête, éd. Tertium, 2007

Essais


Luis Cernuda, Poètes d’Aujourd’hui, éd. Seghers, 1972 (épuisé)
Neuf poètes espagnols du vingtième siècle
, éd. Plein Chant, 1975 (épuisé)
Entrada en materia
, éd. Cátedra, Madrid, 1985
Un homme assis et qui regarde
, éd. Jean-Pierre Huguet, 1997
Bernard Noël ou l’éclaircie
, éd. Opales, 2002
Chutes
, I, II, III, éd. Alidades, 2005
La Voix de la mer
, éd. publie.net, 2008
L’Amitié des voix
, éd. publie.net, 2009
   I Les Voix du temps
   II Le Temps des voix
Chutes
, IV, Éd. Alidades, 2012



Il a aussi traduit quelques-unes parmi les plus grandes voix des lettres hispaniques, comme Jean de la Croix (Poésie/Gallimard), Francisco de Quevedo (Poésie/Gallimard), Ramón Gómez de la Serna (André Dimanche), Vicente Aleixandre (Fédérop), Jorge Luis Borges (Gallimard), Luis Cernuda (Fata Morgana, Cahiers des Brisants), Xavier Villaurrutia (Corti), María Zambrano (Corti), Álvarez Ortega (Le Taillis pré), José Ángel Valente (Unes, Poésie/Gallimard), Antonio Gamoneda (Lettres Vives, Arfuyen, Corti), Juan Gelman (Gallimard, Caractères), Andrés Sánchez Robayna (Comp’Act, Le Taillis pré, Gallimard), etc.
Prix de traduction Nelly Sachs 1992, Prix Rhône-Alpes du Livre 1994, Bourse de traduction du Prix Européen Nathan Katz 2006.

Site e-commerce par Raynette.