1, montée du Portal - 06390 Coaraze
Accueil Recherche Votre panier Valider votre commande Conditions de vente Nous contacter
Les librairies partenaires
Votre compte client
Pour accéder à votre compte, veuillez vous identifier :
E-mail :
Mot de passe :
Pour recevoir notre lettre d'information
e-mail :
Vers le site Compoir du livre SPE

Les Feuilletons de l'Amourier > Feuilletons de Michel Séonnet: Les mots en partage

Havre de paix08-02-2010 (2)
Prix : 0,00
Quantité :
 

Havre de paix

Le question est moins celle des «racines», comme on le dit habituellement, quelque chose de massif, qui serait unique malgré le pluriel affiché. Quelque chose de subi. Mais compte, ici, que ce soit un lieu, une origine que l'on soit capable de revendiquer. «Je trouve une racine». Je la cherche. La désigne. La décide. La nomme. L'écrit. Pas facile. Tout d'un coup me vient l'impossibilité que j'aurais été à leur âge de nommer « racine » la part obscure et maudite de mon père. A cet âge, une racine ce ne peut-être que trouver des raisons de croître encore. J'aurais sans doute cherché ailleurs, village, oliviers, auprès de mon grand-père, là où elle est plus que jamais. «Un havre de paix», écrit l'un. Et effectivement, on aurait envie de venir s'y asseoir avec lui. Tranquillement. On demande : C'est où? Et la réponse: De l'autre côté, aux Tarterêts. Du coup, on insiste pour que ce soit dit, pour qu'il arrive à écrire que dans ces lieux que l'on montre volontiers du doigt on peut trouver la paix d'une racine qui prend corps. La paix de grandir et de devenir. Mais est-ce aussi important pour lui? N'est-ce pas encore ce besoin (même inversé) de catégories, de classification? 

 

Lire l'épisode précédent…Lire la suite…

 

Site e-commerce par Raynette.