1, montée du Portal - 06390 Coaraze
Accueil Recherche Votre panier Valider votre commande Conditions de vente Nous contacter
Les librairies partenaires
Votre compte client
Pour accéder à votre compte, veuillez vous identifier :
E-mail :
Mot de passe :
Pour recevoir notre lettre d'information
e-mail :
Vers le site Compoir du livre SPE

Les Feuilletons de l'Amourier > Feuilletons de Patrick Da Silva: Anté

Anté - Des Repas11/01/2011
Prix : 0,00
Quantité :
 

Des repas

Bien sûr il y avait la guerre, l'art et les jeux de l'amour par quoi nous fortifiions le flot irriguant tous les êtres –animés, inanimés, divins– le vivifiions pour que la vie abonde; mais qu'y a-t-il de plus haut, de plus fin, de plus doux, de plus ingénieux qu'un repas?
Recevoir de la terre les provendes; en rendre grâce. Après cela, marier les pulpes, les chairs, les grains, composer les odeurs et les goûts; par le feu, le sel, l'agitation, le repos, les fermentations, convertir les substances, les métamorphoser; jouir du don des dieux et, ainsi que nous 1'avons sublimé, le leur rendre; l'offrir aussi aux bêtes selon leur appétit.
Afin que les dieux à plein nez s'en délectent, nos repas –quotidiens ou festifs– en toutes les saisons se préparaient au grand air sous le seul abri d'un auvent de branchage. Une large portion de chaque plat était apportée le soir sur des autels dressés à cet effet. C'étaient des pierres plates et de peu d'épaisseur, posées dans l'herbe, simplement dispersées ça et là, à bonne distance les unes des autres et plus encore de nos maisons. Les bêtes s'en régalaient, jusques aux plus farouches qui s'aventuraient ainsi dans nos parages. Nous les observions avec ravissement à la tombée du jour ou par les belles lunes. Quiconque alors aurait tiré une flèche, une pierre seulement, se serait vu condamner à subir le même projectile.

Lire l'épisode précédent… - Lire la suite… 

Site e-commerce par Raynette.