1, montée du Portal - 06390 Coaraze
Accueil Recherche Votre panier Valider votre commande Conditions de vente Nous contacter
Les librairies partenaires
Votre compte client
Pour accéder à votre compte, veuillez vous identifier :
E-mail :
Mot de passe :
Pour recevoir notre lettre d'information
e-mail :
Vers le site Compoir du livre SPE

Les collections > Ex caetera

La Légende fleurieRaphaël Monticelli
La Légende fleurie
Prix : 18,50 € 17,58
Quantité :
EAN : 9782915120639
Format 14,5 x 20 centimètres
224 pages.
Couverture quadrichromieliure dos carré collé
Collection “ Ex-cætera ”
ISSN 1284-6236
Dépôt légal 1° trimestre 2010
 

Biographie et bibliographie de l'auteur


Propos du livre

La Légende Fleurie évoque quelques-uns des saints personnages qui peuplent le calendrier des postes et… les cartes de géographie.
Si elle se souvient de l’antique Légende dorée, elle se veut du corps et de la terre : fleurie, elle demande à la terre sa charge d’humilité, quand La Légende dorée invite le lecteur à se tourner vers le Ciel. Légende, elle retrouve l’innocente impudeur et la foi incertaine des enfances ébahies par l’utopie des paradis et le pouvoir des rêves.
Ainsi, tout en suivant des parcours familiers, les textes de Raphaël Monticelli et les dessins de Martine Orsoni présentent les figures de la sainteté selon des détours inattendus.
Avec humour, émotion ou gravité, parfois ; avec bonhomie toujours, La Légende Fleurie propose au lecteur de se laisser aller au plaisir tout simple de s’émerveiller.


Extrait

Sainte Marine de Bithynie 

On ne sait comment s’appelait le père de sainte Marine. C’est pourtant lui qui fit d’elle un moine, ce qui obligea la sainte à mentir durant toute sa vie. Ce n’est en effet qu’à sa mort que l’on constata que celui que l’on croyait être le frère Marin était une femme… En cela son histoire ressemble par bien des points à celle de sainte Marguerite que je te raconte ailleurs.

Marine perdit sa mère alors qu’elle sortait à peine de l’enfance et ne souhaitait rien tant que de vouer sa vie à Jésus. Son père, la période de deuil achevée, entendit l’appel de Dieu et décida de se faire moine ; toutefois, père aimant et mari douloureux, il ne voulait pas se séparer de Marine, alors âgée de 17 ans. Ils décidèrent que, sa période de noviciat passée, il proposerait au père abbé de prendre parmi ses moines celle qu’il ferait passer pour son fils et qu’il l’appellerait désormais Marin.

Vois-tu, tendre Aprica, tu crois peut-être qu’il ne fait jamais aucun doute qu’un homme est un homme et une femme une femme. Mais la chose n’est pas si assurée. Dans le cours même de ta jeune vie, tu t’es toi-même demandé si tu pourrais être autre que tu ne l’es ; ou si tu aurais pu naître autre ; ou si le garçon que tu sens parfois remuer en toi pourrait un jour se manifester jusque dans la forme de ton corps. Tout cela, bien des gens le ressentent. Seuls les sourds à eux-mêmes et aux autres n’y entendent rien.
Eh bien, nombreux sont les hommes et les femmes qui savent qu’ils ne sont pas dans leur tête, leur cœur et leur âme, ce qu’ils paraissent être dans leur corps. Quelques-uns d’entre eux finissent par former leur corps selon les vœux de leur âme et les nécessités de leur vie, soit en cachant leur corps physique aux regards, comme le fit Marine, soit en acceptant, malgré les souffrances et les incertitudes, de donner à leur corps une forme selon leurs vœux.
Je ne sais si sainte Marine se sentait homme ou femme, et cela n’a aucune importance : elle se voulait simplement la servante de Notre Seigneur Jésus Christ et des créatures de Dieu ; cela, je le sais, et c’est ce qui m’importe. On découvrit à sa mort qu’elle était femme. Et cela non plus ne m’importe guère. Pour s’être fait passer pour un homme, elle fut même accusée d’avoir violenté et rendu mère une jeune fille et en fut lourdement punie. Et c’est là l’épisode que je veux te raconter…


Lire la suite de l'extrait

Lire la postface

Lire la revue de presse

Voir l'entretien télévisé conduit par Michel Seyrat
(en deux séquences avec un bref point d'infos au milieu)

Voir et écouter la vidéo de la lecture donnée à la BMVR de Nice
(suite de huits séquences) 

 

Illustrations

Peinture de couverture et 28 dessins : Martine Orsoni

Site e-commerce par Raynette.