1, montée du Portal - 06390 Coaraze
Accueil Recherche Votre panier Valider votre commande Conditions de vente Nous contacter
Les librairies partenaires
Votre compte client
Pour accéder à votre compte, veuillez vous identifier :
E-mail :
Mot de passe :
Pour recevoir notre lettre d'information
e-mail :
Vers le site Compoir du livre SPE

Les collections > Thoth

…d’un âge sans mémoireMarcel Alocco
…d’un âge sans mémoire
Prix : 14,00 € 13,30
Quantité :
EAN : 9782915120332
Format 10 x 20 centimètres
120 pages.
Couverture quadrichromie
Reliure dos carré collé
Collection “ Thoth ”
ISSN 1625-9173
Dépôt légal 1° trimestre 2007
 

Biographie et bibliographie de l'auteur

Propos du livre

Le livre de la vie dans ses balbutiements. Marcel Alocco fait ici récit d’un temps dont nous n'avons pas la mémoire, de la conception à la petite enfance.

L’affaire commence tôt car celui qui va parler et apprendre le monde va devoir se mêler aux mots des autres, prononcés ou tus, mots du désir d’avant même la conception.
Quel souvenir avons-nous du moment de notre conception? Des jours et des mois qui suivirent? Et du temps de l’infans, qui pour être par définition sans paroles n’en est pas moins, mot à mot, en train d’apprendre le monde autour de lui? Temps de l’aventure personnelle, mais lié aux hasards de l’Histoire. Quelques années de constructions convulsives à lire comme un récit plus large: parabole d’une vie, d’une génération, histoire heurtée d’un siècle.

Extrait

…on avait gagné. Le Front Populaire était ivre de l’avenir et du vin de la fête. Demain est la lumière, et cette nuit aux jeux de l’amour. L’enfant va devenir dans les échos des flonflons du bal. L’enfant sera conçu les yeux encore éblouis d’un horizon au soleil qui se lève, annonce d’un jour meilleur sur un lendemain brillant et doré comme un raisin mûri à point dans la lumière d’un soir clair de septembre. Ce printemps un peuple chante qui croit aux mots de sa chanson.

Nous n’étions que deux infimes cellules, une phrase par d’autres que nous commencée. Choc des galaxies. Fluides du bonheur. Coulée ralentie. Obstacles. Enlisée. Pertes. Doute. Heurts et rebonds. Heurt imperceptible. Pénétration glissée. Violence? Ou lente douce persuasion? Emboîtements complémentaires. Cellule unique enfin solidifiée. Logée au creux, pivot du noir, noyau de l’humeur tiède, appui à la paroi solide et douce. Point précis où l’univers centre la gravitation, départ et terme de l’infini.

N’être que, être tout cependant.

Deux fragments depuis des millénaires séparés qui se sont ici rejoints, pour chacun retour à la source d’origine, retour à l’instant où l’espèce pour la première fois disperse sa potentialité de recréer à son image. Après des temps infinis de détours, de corps en corps transportées et modifiées dans l’espace et la durée, deux minuscules moitiés se complètent pour revenir à l’unité, à ce visage sans identique et pourtant depuis le début prévu.

Lire un autre extrait

 

Illustrations

Dessin de couverture de Marcel Alocco.

Site e-commerce par Raynette.