1, montée du Portal - 06390 Coaraze
Accueil Recherche Votre panier Valider votre commande Conditions de vente Nous contacter
Les librairies partenaires
Votre compte client
Pour accéder à votre compte, veuillez vous identifier :
E-mail :
Mot de passe :
Pour recevoir notre lettre d'information
e-mail :
Vers le site Compoir du livre SPE

Les collections > Thoth

AmbulancesRonald Bonan
Ambulances
Prix : 14,00 € 13,30
Quantité :
EAN : 9782915120141
Format 10 x 20 centimètres
122 pages.
Couverture quadrichromie
Reliure dos carré collé
Collection “ Thoth ”
ISSN 1625-9173
Dépôt légal 2° trimestre 2005
 

Biographie et bibliographie de l'auteur


Propos du livre

Que se passe-t-il quand, pour une raison ou pour une autre, il faut se défaire de sa langue maternelle? Étrange question à laquelle nul ne saurait répondre sans avoir été contraint à cette expérience; ce qui va de soi depuis toujours, qui fonde notre foi dans la réalité, s’effondre soudain et tout est à reconstruire.
Je m’y suis affronté, dans les rues de Nice et de Marseille d’abord, dans les bras de Juliette aussi, sous le charme de la montagne Sainte-Victoire, puis à travers mon propre corps où s’est produit le nouveau mélange des mots et des choses.
J’ai erré, déambulé, de ville en ville, de langue en langue, de métier en métier, et par ces intenses voyages, qui n’ont jamais quitté le grand soleil du Sud, j’ai laissé s’opérer l’irrévocable transformation qui a fait de moi un autre…

Extrait

Guillaume n’hésita pas et me demanda de ranger son bureau en son absence en me donnant quelques consignes de classement. L’appartement marseillais de Guillaume était grand mais assez sombre et vétuste. La rue dans laquelle il se trouvait était trop étroite pour laisser passer la lumière du soleil jusqu’au premier étage. Les papiers de Guillaume étaient entassés dans un désordre qui datait de plusieurs années, puisqu’aux dossiers cartonnés comportant la date de l’année en cours, se mêlaient documents, lettres et factures des années antérieures. Seul le rangement des livres, sur les rayons de sa bibliothèque semblait correspondre à une certaine logique, qui m’échappa d’abord totalement, puisque Guillaume pâlit et se mit en colère quand il s’aperçut que, sous prétexte de ranger, j’avais détruit cet ordre précieux pour regrouper les livres en fonction de leur taille puis de la couleur de leur couverture. La bibliothèque ressemblait alors à un arc-en-ciel et j’étais assez content du résultat. La colère de Guillaume se transforma en stupeur quand il vit que j’avais classé ses papiers selon un critère tout aussi farfelu à ses yeux, remplissant presque au hasard les classeurs plastifiés qui venaient ensuite trouver leur place dans l’arc-en-ciel livresque en fonction de leur nuance chromatique.

Lire un autre extrait

 

Illustrations

En couverture, une photographie de la montagne Sainte-Victoire par l’auteur.

 

Site e-commerce par Raynette.