1, montée du Portal - 06390 Coaraze
Accueil Recherche Votre panier Valider votre commande Conditions de vente Nous contacter
Les librairies partenaires
Votre compte client
Pour accéder à votre compte, veuillez vous identifier :
E-mail :
Mot de passe :
Pour recevoir notre lettre d'information
e-mail :
Vers le site Compoir du livre SPE

Approches critiques > Au fil des notes

Dans la suite des jours…Michaël Glück
Prix : 0,00
Quantité :
Note de Yves Ughes

L’Amourier éditions
 

Un rituel d'engagement

Dans ce monde désireux de tout expliquer scientifiquement, deux interrogations demeurent dans le domaine des questions premières. Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? Pourquoi ce quelque chose est-il organisé plutôt que voué au chaos ?
Contre ces blocs, l’esprit d’analyse se heurte au mystère
Et là où la pensée tâtonne, l’écriture toujours tente de dire, avec ses propres moyens. 

Michaël Glück sait interroger les textes bibliques, il sait en lier  les versets à ses propres vers, en un rituel qui l’engage dans le monde.
Aux Edtions de l’Amourier cet auteur a entrepris la création de sept livres qui s’ouvrent en œuvrant dans les marges de la Genèse. Textes aux titres incisifs, qui projettent nos objets et lieux du quotidien dans un espace symbolique.
Ces reconstitutions s’agencent sur le fil du vide, entre le non-existant et ce qui se doit de naître.

Jour un renvoie ainsi à l’origine ; comment concevoir et dire le monde non encore donné ? 
M. Glück travaille sur l’espace de la page et ses mots deviennent signes accomplis en apesanteur, scansions disant l’effort d’exister, scansions aussi de ces  marges parturientes qui  se libèrent de leur fatigue. 
Et les vers se laissent prendre par cette voix qui engendre la forme,
le désert qui remplit le désert
le chaos d’avant la danse
le vide ou le désordre

à peine
quelques réflexes de lombrics

ainsi gagnés,  des gestes s’installent.  Autour de la table  s’organise la polyphonie du repas vacarme élan des voix et pause et silence. Dans Le Couteau Des fragments de versets bibliques interviennent directement, renvoyant au sacrifice demandé à Abraham ;  mais l’objet trouve également un écho dans le corps d’Iphigénie.

Ainsi réactivés ces gestes de filiation et de mémoire nous placent en  notre propre intensité, là où vibre l’épanouissement violent de la vie.

Site e-commerce par Raynette.