1, montée du Portal - 06390 Coaraze
Accueil Recherche Votre panier Valider votre commande Conditions de vente Nous contacter
Les librairies partenaires
Votre compte client
Pour accéder à votre compte, veuillez vous identifier :
E-mail :
Mot de passe :
Pour recevoir notre lettre d'information
e-mail :
Vers le site Compoir du livre SPE

Les collections > D'Aventures

Les ArchipelsC. J. Sandher
Les Archipels
Prix : 10,40 € 9,88
Quantité :
EAN : 9782911718441
Format 14 x 15 centimètres
100 pages.
Couverture 1 couleur
reliure dos carré collé
Collection “ D'Aventures ”
ISSN 1621-7241
Dépôt légal 2° trimestre 2000
 

Biographie et bibliographie de l'auteur

Propos du livre

De quoi sommes-nous faits ? De l’étoffe du monde. Et qu’est-ce que le monde ? Un vaste archipel.
Regardez en vous-même et autour de vous : partout, sous des formes multiples, un même être se déploie dans l’étendue. Chaque atome de sa chair “ est la chance d’un fruit mûr ” (Paul Valéry), chaque île qu’il dessine à la surface de la mer est la matière du mouvement qui nous exhale.
Une rose, un galet, la lune ; Éros, Narcisse, Gabriel ; Fragonard, Van Gogh, Rubens ; un fleuve, un désert, une vigne ; les saisons, les passions, la lumière ; l’Éden, l’Orient, Venise : autant d’événements qui ne cessent de poindre sur cet horizon jamais clos.
Il fallait, pour surprendre l’éclosion de ces Archipels, se placer au croisement du langage et du monde, dans cet espace où le regard devient “ de-telle-sorte-qu’on-le-parle ” (Francis Ponge), dans ce moment où la pensée fait corps, où le corps fait image, où l’image fait langue, où la langue elle-même s’aventure hors de soi pour se faire substance.
Cet espace et ce moment sont ceux de la seule vie possible, nôtres à jamais quelque nom qu’on leur donne : fictions, drames ou poèmes.
C. J. Sandher

 

Extrait

Babel

Dans Babel édifiée par une troupe aux yeux d’or, les vieilles tombes se vident, les idoles tombent. La ville entière en foule les débris remuants. Un cri de joie s’élève au loin, que tous entendent. De frêles oiseaux d’argile, hâtivement façonnés, tentent leur premier vol dans l’adorable lumière. Enfants et femmes se réjouissent au son des fifres et des trompettes. Les ombres se retirent des cœurs sans cesse émus. Le sol tapissé de palmes reçoit la grande main céleste.

Frago

Jadis, près des bassins et des fontaines, au pied des grands escaliers de marbre, derrière les bosquets taillés en cœur, en pique, en sphère, sous les guirlandes, les girandoles et les charmilles, dans les salles ornées de rubans, de glaces, de feuilles d’or, parmi les masques et les soieries, les robes et les perruques, les rideaux et les lampes, sous les caissons dorés et peuplés de centaures, de faunes et de bacchantes, pour la gloire et le seul plaisir de jouir, d’être vu, de paraître.


Lire un autre extrait

Site e-commerce par Raynette.