1, montée du Portal - 06390 Coaraze
Accueil Recherche Votre panier Valider votre commande Conditions de vente Nous contacter
Les librairies partenaires
Votre compte client
Pour accéder à votre compte, veuillez vous identifier :
E-mail :
Mot de passe :
Pour recevoir notre lettre d'information
e-mail :
Vers le site Compoir du livre SPE

Les collections > Carnets

Emblèmes de la villeHenri Maccheroni
Emblèmes de la ville
Prix : 19,00 € 18,05
Quantité :
EAN : 9782911718250
Format 28 x 20 centimètres
54 pages.
Couverture 3 couleurs
Reliure dos carré collé
Collection “ Carnets ”
ISSN 1284-6791
Dépôt légal 1° trimestre 1999
 

Biographie et bibliographie de l'auteur

Propos du livre

Les croquis et dessins présentés dans cet ouvrage proviennent de différents cahiers du “ Journal ” extraits laissés épars, peu annotés, tels quels… Propositions et projets qui témoignent de la récurrence des thèmes de la ville, de leur permanence, dans un travail qui s’élabore et s’étage en séries distinctes. Depuis les premières “ Archéologies blanches ” et leurs plans de cités archéologiques, la ville sous-tend un ensemble de séries aux titres génériques : “ NYFT ”, “ Stèles pour une ville ”, “ Manhattan-Gris ”, “ Paris ville ténèbres ”, “ Les emblèmes de la ville ”. Du jeu complexe de l’action de comblement des espaces que les pièces d’une même série laissent entre elles (puzzle toujours en inachèvement…) et des problématiques que la notion de ville soulève est née l’idée d’une “ sculpture pour la ville ”, signe-objet d’identification.
[…]
L’Emblème, monumental ou non, n’est pas un ornement, un de plus de la ville, mais une désignation. Ce que l’Emblème doit traduire, ce ne sont pas les éléments, même les plus singuliers d’une ville (horloges et valises près d’une gare…) mais sa réalité, sa spécificité, son essence.
L’Emblème dévoile : New-York est énergie… Turin régulation… Jérusalem spiritualité…
[…]
L’Emblème est construit pour la circulation, la déambulation entre et dans ses éléments. On se glisse et faufile à l’intérieur des tables d’orientation et des gisants…, des systèmes d’escaliers métalliques, entrecoupés de paliers, sont accrochés au dos des “ frontals ”… Vingt-cinq carrés en bronze chacun de quatre mètres de côté et d’un mètre de haut, sur lesquels s’inscrivent les trois signes (X O +), sont disposés à un mètre les uns des autres, Turin labyrinthe ouvert…
Je n’en finirai jamais d’avec la ville…
Henri Maccheroni, Extraits de la postface

 

Extrait

À l’infini
L’embrasement du regard
Des parallèles dressées se fondent
Obliques images

Enchevêtrements d’angles
Où s’écartèlent les lumières
Retombées froides qui
Blessent l’œil

La ville univers de
Toutes les pluies


Lire un autre extrait

 

Illustrations

Croquis de l’auteur.

Site e-commerce par Raynette.