1, montée du Portal - 06390 Coaraze
Accueil Recherche Votre panier Valider votre commande Conditions de vente Nous contacter
Les librairies partenaires
Votre compte client
Pour accéder à votre compte, veuillez vous identifier :
E-mail :
Mot de passe :
Pour recevoir notre lettre d'information
e-mail :
Vers le site Compoir du livre SPE

Les illustrateurs

Marie AlloyPeintre et graveur
Marie Alloy
Prix : 0,00
Quantité :
 

Ouvrage illustré chez L'Amourier

Avant la nuit


L'artiste

Peintre, graveur et éditeur de poésie contemporaine (éditions Le Silence qui roule), Marie Alloy a cherché progressivement à unir ces différentes pratiques, chaque fois à l’intérieur de l’une d’elles.
Ainsi le tableau fait-il écho à la gravure mais libéré de l’ascétisme du noir par la sen-sualité des couleurs.
La gravure correspond davantage à un besoin de creuser, d’exprimer l’émotion donnée par le poème à travers les limites techniques et la dure résistance de la matière.
La poésie, comme la nature (branches, ronces, lianes... ), sont des points de départ pour donner forme à une méditation visuelle.
Dans toutes ces directions, Marie Alloy s’achemine vers un art abstrait mais allusif, enraciné dans la vie avec l’espoir intime de renvoyer un peu de lumière.

Née le 02.07.51 à Hénin-Beaumont (62)
61-66 : Cours de dessin à l’école de St Amand-les-eaux et Valenciennes (59)
70-72 : Beaux-Arts de Lille
73-75 : Beaux-Arts de Marseille, ateliers Viallat, Kermarrec, Bioules
76-80 : Beaux-Arts et Université d’Aix-en-Provence
81-83 : Etudes d’Esthétique à l’Université St Charles à Paris
82-83 : Agrégation d’Arts Plastiques
Vit et enseigne dans le Loiret à Orléans depuis 1985, après avoir enseigné à Lille.
 

> Accéder aux pages web concernant Marie Alloy

 

Chemin de peinture

Depuis l’an 2000, j’ai repris la peinture avec pour théme principal la nature, terre, étang, arbres, branches, ronces, pour traduire leur résonnance et non les représenter.
Devenus paysages intérieurs, je cherche à accorder le proche et le lointain, le grain de la surface et la profondeur, la transparence et la densité, la mémoire et la couleur.
La figure n’est pas rejetée mais elle est comme au fond de la toile, humus, sol où ancrer une autre recherche, plus exigeante, plus fragile, où le réel est comme retrouvé, révélé, renouvelé.
La substance des tableaux conjugue le fluide et la matière épaisse, leurs états intermédiaires faits de sables et de rigoles, de plans maçonnés et grattés, de coups de pinceaux légers et de strates successives de couleurs affirmées puis lavées, qui finissent par constituer la réalité organique de la toile.
Le dessin cherche de plus en plus à retrouver sa place.
Le reste tient au regard, à sa part de dialogue secret avec la toile.



En reproduction : Lit de sables, détail, 2001

Site e-commerce par Raynette.