1, montée du Portal - 06390 Coaraze
Accueil Recherche Votre panier Valider votre commande Conditions de vente Nous contacter
Les librairies partenaires
Votre compte client
Pour accéder à votre compte, veuillez vous identifier :
E-mail :
Mot de passe :
Pour recevoir notre lettre d'information
e-mail :
Vers le site Compoir du livre SPE

Les collections > Carnets

Noces erratiquesFrank Lalou
Noces erratiques
Prix : 19,90 € 18,90
Quantité :
EAN : 9782911718564
Format 28 x 20 centimètres
52 pages.
Couverture 3 couleurs
Reliure dos carré collé
Collection “ Carnets ”
ISSN 1284-6791
Dépôt légal 1° trimestre 2001
 

Biographie et bibliographie de l'auteur

Propos du livre

Un livre lumineux entre le soleil et la mer. Lalou, calligraphe, Lalou, photographe et Lalou philosophe, Lalou amoureux de la vie ! Tout est simple et beau quand on sait regarder le monde, non pour le prendre et le maîtriser mais pour en recevoir le souffle de vie. Tout est simple et beau, même les hautes pensées de la théologie… Dieu est une femme nue allongée sur le sable chaud ! Voulez-vous rencontrer le bonheur ? Il suffit de suivre le vol des oiseaux, le frémissement des feuilles d’un olivier et la courbe fascinante des fesses d’une femme.
Un livre d’amour et d’amitié, pour les êtres et les choses. Étonnante “ philosophie de la caresse ” qui, entre “ la cérémonie du trait ” et la cérémonie du thé, nous emporte dans la joie de sa méditation à la recherche de l’ivresse des vagues et du frôlement des sexes. Marc-Alain Ouaknin

 

Extrait

Sur les routes, le long des chemins, aux bords des plages, je les ai vus, cent fois, mille fois. Combien de fois ai-je été stupéfait de leur couleur et de leur nombre ? Combien de fois ai-je senti que ces oliviers en rangs serrés, dans un désordre parfaitement organisé, étaient mes arbres, étaient les arbres de ma vie, comme on dit d’elle, qu’elle est la femme de ma vie. Mais il m’aura fallu deux ou trois remarques lancées au hasard d’un cours ou d’une conversation pour comprendre leur noblesse et leur beauté. Mon professeur de grec moderne, lors d’une traduction d’Elytis, nous parle de la vibration de leurs feuilles au midi grec due à leurs faces qui ne sont pas du même vert. Un ami m’explique comment s’ordonne dans le vent l’ensemble de son feuillage, comment les jours de meltem, une vaste spirale saisit l’arbre comme une hélice. Pourtant je les voyais ces reflets glauques, pourtant je les sentais ces rythmes du vent dans les branches. Mais je ne voyais rien et je ne sentais rien, on ne voit rien, on ne sent rien, malgré ces dizaines et ces dizaines de semaines passées en Grèce au beau milieu des olivaies. Il fallait que quelqu’un, sans le faire exprès, me dise quelques mots sur toutes ces choses de l’arbre de ma vie. Je pensais m’imprégner de toutes ses écorces, de toutes ses frondaisons à l’horizon. Il faut une certaine maturité pour s’ouvrir au paysage.


Lire un autre extrait

 

Illustrations

Calligraphies et photographies de l’auteur.

Site e-commerce par Raynette.