1, montée du Portal - 06390 Coaraze
Accueil Recherche Votre panier Valider votre commande Conditions de vente Nous contacter
Les librairies partenaires
Votre compte client
Pour accéder à votre compte, veuillez vous identifier :
E-mail :
Mot de passe :
Pour recevoir notre lettre d'information
e-mail :
Vers le site Compoir du livre SPE

Les collections > D'Aventures

Architecture des geôlesOtto Ganz et Daniel De Bruycker
Architecture des geôles
Prix : 8,80 € 8,36
Quantité :
EAN : 9782911718922
Format 14 x 15 centimètres
74 pages.
Couverture 1 couleur
reliure dos carré collé
Collection “ D'Aventures ”
ISSN 1621-7241
Dépôt légal 2° trimestre 2003
 

Biographie et bibliographie de l'auteur

Propos du livre

À tous ceux qui voudraient entrer dans cette Architecture des geôles et en ressortir indemnes s’applique la célèbre mise en garde d’un Florentin aux visiteurs des Enfers : “ vous qui entrez ici, abandonnez toute espérance ”. Aux autres, il faudra rappeler le constat d’un Athénien concernant l’identité de toute chose, seulement perceptible à la “ première limite immobile ”.
Précis d’architecture poétique, lieu d’imbrication et d’emboîtement, cet ouvrage, outil d’édification du principe d’incarcération, invite à creuser, partant du centre ou de la périphérie, un monde qui tournoie de contraintes et de privations. Toutes ont un sens donné par l’intention.
Soumets à l’observation les signes que le destin, te précédant, laisse derrière lui et devant toi. Tous ont certainement de l’importance, sinon une raison d’être lisibles. En chacun s’agite la nécessité particulière mais également l’autre, relative. En chacun, l’équation frétille pour qui veut la résoudre.
L’auteur accompagne son texte de ses propres dessins et de fragments de textes écrits par Daniel De Bruycker.

Extrait

À un architecte qui s’était présenté devant moi, j’ai demandé : “ Qu’as-tu à m’apprendre ? ”
Il me remit une lettre et une bourse en cuir dans laquelle j’ai senti un objet rond et dense tenant dans le creux de la main.
“ Demande-moi plutôt ce que l’architecte a appris du poète. Mais avant de répondre, observe le lieu où repose le destin. Les mains des hommes l’y ont jeté. À cet endroit précis commence la construction des prisons… pas ailleurs. Là est le lieu des fondations. L’architecte des geôles n’est pas itinérant. ”
(...)
Conçois ton plan comme une enceinte où le silence n’aura jamais cours bien que la parole y soit proscrite, était-il écrit. Sache que si tu décides de te consacrer à cette architecture particulière, tu ne bâtiras, au cours de ton existence, qu’un et un seul lieu.
Ce n’est ni bien, ni mauvais, les autres architectures se rendent là où appellent les commandes. À toi de comprendre que derrière l’absence d’appel se dresse le projet de ta pensée et le mutisme qui concourt à la faire naître.

Lire un autre extrait

 

Illustrations

Encres d'Otto Ganz

Site e-commerce par Raynette.